Accueil  ·  Stats

- Dimanche 30 avril 2017 - 20:36 -

 

Le saint du jour

Fête du Jour : Origine et Histoire...
Fête de Saint Robert
C'est le Printemps en ce moment :-)

Sommaire


Puce PLAN INTERACTIF
Puce ANCÊTRES ILLUSTRES
Puce ASCENDANCE SOSA
Puce BASES GÉNÉALOGIQUES
Puce COUSINS CÉLÈBRES
Puce VERS RAMSÈS II
Puce ARMORIAL FAMILIAL
Puce OUTILS de RECHERCHE
Puce MISES à JOUR
Puce ESPACE PRIVÉ

Chroniques familiales


Puce CHRONIQUES index
Puce Famille ASSENS
Puce Famille BOURLET
Puce Famille BRON
Puce Famille COLLARD
Puce Famille DONNET
Puce Famille DUDOUIT
Puce Famille GEHIN
Puce Famille GIL
Puce Famille GUEDON
Puce Famille LUCAS
Puce Famille NAJAC
Puce Famille PLANTIER
Puce Famille SOULA
Puce Famille VINCENT

Études


Puce ÉTUDES NOBILIAIRES
Puce RECHERCHE NOBILIAIRE

Gheraldic


Puce GHERALDIC

Notre choix du web


Tous les liens...

Nos autres sites


Puce CMS GIL
Puce PAYS du VIAUR
Puce CONCHYLIO

Référencement

Aucune bannière pour l'instant

Conversion monétaire



Conversion période révolutionnaire - Conversion de 1901 à 2000

Les prix vers 1734 - 1770 - 1789 - 1850 - 1914 & 1952

Conversion période révolutionnaire

Concernant la conversion des monnaies anciennes en francs actuels, la plupart des historiens qui se sont penchés sur la question répondent qu’une telle équivalence ne peut être qu’imparfaite. En effet, les données ont beaucoup changé : la monnaie dans le passé était définie par rapport à un métal précieux (or ou argent), ce qui n'est plus le cas aujourd'hui. Les nécessités dans les ménages ne sont plus les mêmes ainsi que la valeur des produits et de la qualité. Il faut chercher, compte tenu de l'évolution des prix depuis deux siècles, de se rapprocher le plus possible de la notion du pouvoir d'achat. Le tableau ci-dessous indique la monnaie qui circulait pendant la révolution française.

 

ROYALES

CONSTITUTIONNELLES

CONVENTIONNELLES

CRÉATION DU FRANC et du système décimal

 

Jusqu’à la fin 1790

1791 – 1792 - 1793

1793 – 1794 - 1795

17.04.1795

       

Valeur en francs 1795

  Liard 3 Deniers   0,0125 Francs
BRONZE ½ Sol 6 Deniers ½ Sol aux balances 0,025 Francs
  1 Sol 12 Deniers 1 Sol aux balances 0,05 Francs
    2 Sols 2 Sols aux balances 0,10 Francs
         
  6 Sols ou  1/20 Ecu      
  12 Sols ou 1/10 Ecu      
    15 Sols   0,75 Francs

ARGENT

24 Sols ou  1/5 Ecu      
    30 Sols   1, 50 Francs
  ½ Ecu de 3 Livres ½ Ecu de 3 Livres    
  Ecu de 6 Livres Ecu de 6 Livres 6 Livres 5, 92 Francs
         

OR

1 Louis d’or Louis de 24 Livres 24 Livres 23,68 Francs
  2 Louis d’or      

" Ces cours concernent les pièces métalliques et ils ne sont pas à confondre avec les assignats "

Une Livre est égale à 0,98765 Francs. Pour des raisons pratiques, dans les calculs nous ferons comme si une Livre était égale à 1 Franc. Les historiens estiment que la livre de Louis XVI aurait perdu 30 fois de sa valeur, de 1789 à 1900. Ainsi la conversion de la Livre métal s’effectue par une multiplication de 25 à 30 fois ; nous tiendrons compte qu’une Livre est égale à 1 Franc. On multiplie par 30 avant la Révolution et par 25 pendant l’Empire et le Consulat, en rappelant qu’il ne peut s’agir que d’ordre de grandeur tout à fait imparfait. Donc une livre d’avant 1789 vaudrait 30 Francs en 1900, 1 Franc sous le Consulat (1799-1804) vaudrait 25 Francs. Une fois trouvée la conversion en franc de 1900, il faudra utiliser le tableau permettant de convertir les francs de 1900 à 2001.

Le calcul se complique considérablement pendant la période allant de 1790 à 1797 à cause de l’émission de l’assignat. En effet, pour éviter la banqueroute, l'Assemblée constituante décida, le 21 décembre 1789, l'émission d'un emprunt de 400 millions d'assignats, portant intérêt à 5%, garantis et remboursables en biens nationaux (bien du clergé "mis à la disposition de la nation" le 02 novembre 1789). En 1790, les billets avaient cours forcé et ne portaient plus d'intérêt : l'assignat était devenu papier-monnaie. La multiplication des émissions par les Assemblées révolutionnaires provoqua une inflation, et les assignats se déprécièrent vite.

En 1796, l'émission était arrêtée, et les billets, remplacés par des mandats territoriaux, eux-mêmes rapidement dépréciés. En février 1797, le Directoire décida la suppression des assignats et des mandats.

Le graphisme ci-dessous donne un aperçu grossier de la chute de l'assignat compte tenu que lors de son émission en 1790, la Livre métal et la Livre assignat avaient une valeur équivalente.

 

Dans ce cas de figure, il faudra d'abord convertir les assignats en monnaie-métal, on peut à titre indicatif se servir du graphisme en sachant qu'une telle conversion ne peut être qu'approximative.

Pour donner un exemple, en 1793 il a été relevé dans un village frontalier qu'une livre de beurre valait 5 Livres 10 Sols en assignats, ce qui correspond à 5,50 Francs, enlevons 60% compte tenu du fait qu'en 1793 le papier avait perdu en moyenne 60% de sa valeur, ce qui donne 2,20 Francs en monnaie-métal à multiplier par environ 28 ; soit 61 Francs actuels la livre de beurre.

La France étant en guerre et en pleine crise économique, les denrées étaient très chères

En 1798, suite à de bonnes récoltes et au retour de la monnaie-métal, on assista à une forte chute des prix. La France retrouva un équilibre économique.

haut de page

Conversion de 1901 à 2000

(valeur indicative)

COEFFICIENTS DE CONVERSION EN FRANCS 2000

Cette table de conversion des francs d'une année quelconque depuis le début du siècle en francs d'aujourd'hui, a été actualisée à partir du taux d'inflation calculé par l'INSEE pour 2000.

COMMENT UTILISER CETTE TABLE ?

Conversion en francs 2000 d'une somme exprimée en francs d'une année antérieure : il suffit de multiplier la somme en francs de l'année choisie par le coefficient figurant sur la même ligne. Exemple : 2 500 F de 1963 représentent : 2 500 x 7,310 = 18 275,00 F de 2000.

Conversion en francs d'une année antérieure d'une somme exprimée en francs de 2000 : il suffit d'effectuer l'opération inverse, soit diviser la somme en francs 2000 par le coefficient correspondant à l'année antérieure. Exemple : 10 000 F de 2000 représentent 10 000 / 7,310 = 1 367,99 F de 1963.

1 F de l'année

vaut en 2000

1 F de l'année

vaut en 2000

1 F de l'année

vaut en 2000

1 F de l'année

vaut en 2000

1901

20.277

1926

3.337

1951

0.126

1976

3.271

1902

20.277

1927

3.215

1952

0.112

1977

2.991

1903

20.277

1928

3.215

1953

0.114

1978

2.742

1904

20.277

1929

3.030

1954

0.114

1979

2.476

1905

20.277

1930

2.995

1955

0.113

1980

2.180

1906

21.967

1931

3.138

1956

0.108

1981

1.923

1907

20.277

1932

3.423

1957

0.105

1982

1.719

1908

20.277

1933

3.562

1958

0.091

1983

1.569

1909

20.277

1934

3.713

1959

0.086

1984

1.460

1910

20.277

1935

4.055

1960

8.295

1985

1.380

1911

17.574

1936

3.766

1961

8.029

1986

1.344

1912

17.574

1937

2.995

1962

7.661

1987

1.303

1913

17.574

1938

2.636

1963

7.310

1988

1.269

1914

17.574

1939

2.464

1964

7.067

1989

1.225

1915

14.645

1940

2.092

1965

6.895

1990

1.185

1916

13.180

1941

1.781

1966

6.714

1991

1.148

1917

10.983

1942

1.481

1967

6.536

1992

1.122

1918

8.503

1943

1.193

1968

6.254

1993

1.099

1919

6.937

1944

0.976

1969

5.875

1994

1.081

1920

4.974

1945

0.657

1970

5.584

1995

1.062

1921

5.731

1946

0.431

1971

5.284

1996

1.042

1922

5.858

1947

0.289

1972

4.977

1997

1.029

1923

5.380

1948

0.182

1973

4.557

1998

1.022

1924

4.707

1949

0.161

1974

4.007

1999

1.017

1925

4.393

1950

0.146

1975

3.585

2000

1.000

Ce tableau intègre le passage des "anciens francs" aux "nouveaux francs" en 1960.

Aucune opération complémentaire n'est à effectuer.

INSEE - Tableau de mise à jour 2005

1 Franc Napoléon Ier tête laurée, Empire Français (1809/1814)

haut de page

LES PRIX AU FIL DU TEMPS

Vers 1734

Le setier (156 litres) de blé méteil

9 à 10 livres

Le minot (391,03 litres) d’avoine

28 à 30 sous

Le setier d’orge

7 à 8 livres

Le setier de vesces

8 à 9 livres

Le setier de pois gris

9 à 10 livres

Le cent de bottes de cosses de pois

10 livres

Le cent de botte de paille

8 livres

Le setier de criblure

7 livres

La botte de paille de seigle

5 livres

Cent bottes de foin de 10 livres chacune

10 livres

Une vache

30 à 39 livres

Le poinçon de cidre ou de poiré sur place

12 livres

Un muid (180 litres) de vin de pays

50 livres

double livre en or Louis XV jeune 1716

haut de page

Vers 1770

Quelques salaires moyens à cette époque :
Laboureur : 100 sols pour 12 arpents (4 ha et 10 ares)
Batteur : 7 sous le setier de 156 litres
Fanneur : 2 livres 5 sols 2 deniers l’arpent (34 ares 19)
Botteleur : 1 livre 19 sols l’arpent
Faucheur : 4 livres 4 sols l’arpent
Charretier : 30 livres par mois
Berger : 28 livres par mois
Domestique 12 livres et ½

La livre (489 grammes) de boeuf

4 sols

La cervelle de veau

4 sols

La livre de porc

2 sols et ½

La douzaine de saucissons

50 sols

Le cochon de lait

2 livres 10ous

La paire de pigeons

8 sols

Le poulet

7 sols

Le lapin

12 sols

Le dindon

23 sols

L’oie

22 sols

La perdrix

9 sols

Le lièvre

1 livre

Le chevreuil

5 livres

Un œuf

14 deniers

La livre de beurre

10 sols

La portion de raie

15 sols

La poignée de morues

3 livres 10 sols

Le cent d’harengs

6 livres

Le cent de merlans

12 sols

L’anguille

1 livre

Le cent d’écrevisses

3 sols 6 deniers

Le brochet de 35 cm

15 sols

Le brochet de 45 cm

25 sols

La livre de saumon salé

9 sols

La botte de carottes

9 sols

La botte d’asperges

3 sols

La botte de raves

3 sols

La pinte (0,93 litre) de pois

6 sols

Les deux douzaines de concombres

1 livre 3 sols

La douzaine d’artichauts

25 sols

La pinte d’haricots

4 sols

Le setier de lentilles

25 livres

Le boisseau (13 litres) de fèves blanches

30 sols

La douzaine de salades chicorée

9 sols

La laitue

8 sols

Le minot de sel

45 livres 15 sols

La livre de sucre (rare à l’époque)

15 sols 6 deniers

Quatre onces (122 grammes) de muscade

2 livres 10 sols

Les deux minots d’oignons

3 livres

Les deux livres de poivre

3 livres 10 sols

Le barillet d’olives

55 sols

La pinte d’huile de noix

16 sols

Le millier de noix

35 sols

Le cent de pommes

25 sols

La livre de cerises

12 à 15 sols

Les quatre paniers de fraises

7 livres 10 sols

La hottée de prunes (?)

12 sols

La chage de cheval de poires

5 livres 8 sols

Les 18 pièces de pêches

4 livres

Le melon

12 sols

Les six oranges

1 livre

La livre de pruneaux

2 sols

La livre d’amande

9 sols

La livre de figues

7 sols

La douzaine de macarons

12 sols

La livre de pastilles de chocolat

2 livres

Les 8 livres de gelée de fruits

3 livres 18 sols

Le pain de 13 livres de fromage de hollande

5 livres 11 sols 6 deniers

Les 2 livres et ½ de miel

12 sols 6 deniers

La livre de gruyère

7 sols

Les douze Brie

9 livres

Les 4 livres de café

9 livres 22 sols

La pinte d’eau de vie

22 sols

Le muid de vin de pays

50 livres

Le pain de 8 livres

8 sols 6 deniers

haut de page

Pain de 8 livres

8 sous 6 deniers

1 livre de sel

15 sous 9 deniers

1 livre de bœuf

15 sous 5 deniers

1 livre de mouton

14 sous 9 deniers

1 livre de porc

13 sous 3 deniers

1 livre de veau

14 sous 5 deniers

1 livre de beurre

1 livre 8 sous 8 deniers

1 douzaine de fromages de Brie

27 livres 13 sous 4 deniers

1 œuf

14 deniers

La ½ pinte d’huile d’éclairage

2 sous 10 deniers

La paire de sabots d’homme

12 sous

La paire de sabots de femme

10 sous 8 deniers

La paire de sabots d’enfant

6 sous 2 deniers

La paire de souliers en veau

5 livres 6 sous 2 deniers

double livre en or Louis XVI à tête nue de 1789

haut de page

Vers 1850

Les salaires moyens pour douze heures de travail étaient de 3,60 francs pour les hommes,

1,50 franc pour les femmes et 0,50 franc pour les enfants.

1 kilo de pain

0,37 franc

1 litre de vin

0,80 franc

1 œuf

0,09 franc

Un ¼ de livre de lard

0,15 franc

1 livre de beurre

1,77 franc

1 livre de fromage

7 francs

1 livre de viande de bœuf

0,68 franc

haut de page

En 1914 et 1952

denrée

1914

1952

1 kg de pain

0,42 franc

50 francs

1 kg de pommes de terre

0,17 franc

20 francs

1 kg de beurre

3,02 francs

680 francs

1 kg de margarine

2,40 francs

340 francs

1 douzaine d’œufs

1,24 franc

180 francs

1 litre d’huile d’olive

1,47 frnc

365 francs

1 kg de gruyère

2,78 francs

600 francs

1 litre de lait

0,27 franc

40 francs

1 kg de sucre

0,86 franc

127 francs

1 kg de bœuf

2,01 francs

720 francs

1 kg de veau

2,39 francs

750 francs

1 kg de mouton

2,62 francs

750 francs

1 litre de vin de pays

0,46 franc

72 francs

1 paire de chaussures

16,50 francs

3900 francs

1 ressemelage complet

4,00 francs

1150 francs

1 complet pour homme

50 francs

16900 francs

1 manteau dame

30 francs

12000 francs

1 paire de drap fil et coton

16 francs

7000 francs

400 gr de savon de Marseille

0,35 franc

65 francs

100 kg de charbon

5,20 francs

1560 francs

Journal quotidien

0,05 franc

15 francs

Le kilomètre de train en 3ème classe

0,05 franc

5 francs

Le timbre pour lettre

0,10 franc

15 francs

Le m3 de gaz de ville

0,20 franc

31 francs

Le paquet de tabac gris de 40 gr.

0,50 franc

100 francs

La coupe de cheveux

0,30 franc

160 francs

Un m3 de bois de sapin

1,95 franc

14800 francs

100 francs or 1913

haut de page


Retour

Espace membre

pseudo
password

Blog

Liste des Blogs
Notice d'utilisation

Galerie héraldique


Tous les albums...

Publicité



Membres en ligne

visites En ce moment:
0 membre et 5 visiteurs
278 visites aujourd‘hui
Record de visites:
17/10/12: 827 visites
Record de membres:
04/04/06: 19 membres
Record simultané:
11/02/15: 103 visiteurs
04/04/06: 4 membres

Visiteurs

1308259 visiteurs
depuis le 06/01/2006



© Geneagil 2006 Thème graphique inspiré de charcoal de phpbb
Réalisé avec Pwsphp® Version 1.2.3, distribué sous licence CeCILL

Valid CSS!

Page générée en 0.255 secondes avec 17 requetes